Sécession


Bösendorfer Série Architecture

L'union dans la diversité


En 1897 à Vienne, un groupe d'artistes autrichiens se détache du traditionnel Künstlerhaus de Vienne avec le slogan Ver Sacrum (printemps sacré). "Un vent nouveau soufflera, et balayera le retard de la Künsterhaus". Sous la direction de Gustav Klimt, de nombreux grands artistes ont suivi le mouvement: Koloman Moser, Josel Hoffmann et Joseph Maria Olbrich. Ils ont façonné le style de la Sécession, qui est souvent appelé Jugendstil Viennois.

Avec cette scission, le besoin d'un bâtiment pour la nouvelle association artistique est apparu, un lieu dans lequel les œuvres d'art pourraient être exposées. Inspiré par Otto Wagner et Gustav Klimt, Joseph Maria Olbrich a imaginé le bâtiment de la Sécession, un "temple de l'art" et l'une des œuvres clés du Jugendstil viennois. La façon dont le mouvement de la Sécession réalise sa devise Ver Sacrum avec le dais de la coupole est particulièrement impressionnante. L'imposant symbole du bâtiment présente un diamètre de 9 mètres. La feuille d'or Gossamer, ingénieusement appliquée sur les feuilles de couleur verte, produit un effet lumineux impressionnant.

Le piano à queue Bösendorfer Secession reprend le symbole des feuilles de laurier de la façade sous la forme d'ornements. Plaquées d'or 23 carats, les feuilles à l'intérieur du couvercle brillent, tout comme le cadre en fonte plaqué d'or. Les parois intérieures du boîtier et le chevilles reprennent la délicate couleur verte des feuilles de laurier de la coupole. La devise Ver Sacrum est gravée dans le pupitre, lettre par lettre et également dorée à l'or 23 carats. Le bord du couvercle et la boîte à pédales sont bordés de lignes dorées faites à la main. Le modèle Sécession séduit par sa taille : 214VC Vienna Concert, au son brillant et aux couleurs sonores inépuisables. En tant que "collector’s item", ce modèle est limité à 21 instruments. Le piano à queue Bösendorfer Sécession respire la puissance créative des Sécessionnistes : l'union dans la diversité, ainsi que les pensées révolutionnaires de la 9ème Symphonie de Beethoven, un "zeitgeist" qui ne perdra probablement jamais sa valeur.

La technologie, le design et l'artisanat se sont combinés dans un "Gesamtkunstwerk". Voici la série Architecture de Bösendorfer.

"À chaque époque son art, à chaque art sa liverté."
Gustav Klimt

214 cm
151 cm
102 cm
214 cm


Piano à queue Bösendorfer 214VC

Icon
La caisse de résonance
Détails
Contrairement à toutes les autres manufactures, Bösendorfer construit des instruments en privilégiant l’emploi de l’épicéa. Ce bois, idéal pour les instruments, compose à 80% les pianos Bösendorfer. De la même manière que sur un violon, la table d’harmonie ne participe pas seule à la formation du son, le corps tout entier de l’instrument joue un rôle. Nos artisans façonnent la partie centrale de la ceinture du piano d’une telle manière qu’elle épouse parfaitement la silhouette de l’instrument. Ce procédé est unique à Bösendorfer. La moindre note jouée permet aux composants en épicéa du piano de s’activer pour projeter un son unique. Ce procédé complexe est l’héritage de la facture traditionnelle Viennoise de pianos ; garantissant la richesse de couleurs tonales et la sonorité pure qui fait la légende Bösendorfer.
Icon
La mécanique Bösendorfer
Détails
Du plus délicat des pianissimos au plus splendide des fortissimos, la mécanique des Bösendorfer garantit un contrôle optimal. Développée en collaboration avec de nombreux artistes et techniciens, la mécanique de nos pianos répond à des exigences techniques extrêmement précises. Construite pour traduire les nuances les plus fines d’une interprétation, nous vous offrons une contrôlabilité totale sur votre jeu.
Icon
Des cordes de basse filées à la main
Détails
Toutes les cordes de basse sont filées selon notre méthode traditionnelle. Selon la tonalité recherchée, l’âme d’acier de la corde reçoit 1 à 2 couches de cuivre. Filées avec le plus grand des soins, les cordes basses sont fondamentales de la sonorité chaude et puissante du Bösendorfer.
Icon
Un capodastre indépendant
Détails
Bösendorfer est le seul fabricant de pianos à utiliser un capodastre amovible et indépendant dans le registre supérieur. C’est cela même qui permet l’extrême précision du réglage dans les aigus et garantit le son unique Bösendorfer à travers les générations.
Icon
La fonte au sable traditionnelle
Détails
Nous utilisons la méthode traditionnelle du moulage en sable pour forger notre cadre. Nos cadres bruts, produits en Autriche, reposent pendant six mois à l’extérieur de l’usine. De cette manière sont libérées toutes les tensions intérieures accumulées lors de la fonte, permettant au cadre de rester détendu sous 20 tonnes de tension des cordes.
Icon
Un sommier ouvert
Détails
Notre sommier ouvert est composé de 3 couches de bois d’érable de 7 mm collées les unes aux autres. Installée sur un socle en hêtre rouge, cette structure offre une base solide pour l’ancrage des chevilles reliées aux cordes. La couche supérieure est parée d’un précieux placage en noyer de 1,5 mm.
Icon
La fixation individuelle des cordes
Détails
Chaque corde est attachée individuellement avec une boucle réalisée à la main. Cette manière de faire améliore la stabilité de l’accordage et facilite l’entretien sur le long terme.
Icon
Du bois, naturellement
Détails
Le bois d’épicéa séché naturellement est la base de chaque piano à queue Bösendorfer. Les caractéristiques physiques de l’épicéa font de lui le composant idéal à la bonne résonance du son. L’alternance des quatre saisons, le soleil, le vent et les écarts de température, préparent doucement ce bois à sa finalité ultime : résonner. Chez Bösendorfer, nous utilisons plus de 80% de bois d’épicéa, c’est-à-dire plus que tout autre fabricant. Notre épicéa autrichien doit pousser à 800 mètres minimum au-dessus du niveau de la mer afin de garantir une structure régulière et très dense. Récolté en hiver, lorsque la sève est au repos, il est ensuite scié sur quartier afin d’obtenir un fil parallèle. Si l’on ajoute l’étape de séchage naturel à notre temps de fabrication, il faut 6 ans au piano à queue Bösendorfer pour arriver sur le seuil de votre porte. Le temps est l’allié le plus précieux de Bösendorfer.
Icon
Et vos désirs deviennent réalité
Détails
La production exclusive de près de 300 instruments par an nous permet de répondre à vos demandes les plus personnalisées. Qu’il s’agisse d’appliquer un placage précieux, votre couleur favorite ou de graver un emblème, nous sommes en mesure de réaliser tous vos désirs. Nos maîtres artisans Bösendorfer répondent à vos demandes en vous soumettant des échantillons, pour qu’une fois votre choix effectué, nous lançons la production de votre modèle unique au monde.
Icon
Fabriqué artisanalement en Autriche
Détails
Un piano à queue Bösendorfer n’est pas seulement un investissement, c’est également un œuvre qui perdurera à travers les générations. Le talent de nos artisans révèle la beauté intérieure de chaque Bösendorfer, transmettant des années de savoir-faire et d’histoire dans chacune des pièces produites. Il faut jusqu’à un an à nos artisans pour concevoir un piano Bösendorfer, une année pendant laquelle ils s’investissent corps et âme.
Icon
Vienna Concert
Détails
Couleurs éclatantes, mécanique énergique et dynamique : la fabrication Vienna Concert est le son de la nouvelle génération.
Icon
Piano à queue
Détails
L’authentique fabrication artisanale Viennoise depuis près de deux siècles. La seule limite de votre piano est son environnement, nous nous sommes occupés du reste.
Icon
Collector's Item
Détails
Cette série est un hommage aux matériaux précieux, à la manufacture de prestige et à des centaines d’années de savoir-faire. Unique par sa conception, chaque piano est une œuvre d’art.
previous piano
La femme en or